Entretien complet d’un adoucisseur Simplex dans un EHPAD à Taluyers


Talassa Service est récemment intervenu dans un EHPAD sur la commune de Taluyers (Rhône) pour l’entretien annuel d’un adoucisseur Simplex de 300 litres, de résine cationique, équipé d’une vanne Pentair-Fleck 2850 en 1’’ ½.

Pour un fonctionnement parfait des appareils , il est effectivement recommandé (par le CSTB notamment) pour les établissements de Santé, d’entretenir complètement chaque appareil de traitement d’eau au moins une fois par an.

À savoir que l’adoucisseur joue un rôle prépondérant en réduisant les dépôts de calcaire dans les réseaux ECS (canalisation, robinetteries, ballons, échangeurs à plaques). L’absence d’un adoucisseur peut provoquer des dépôts de calcaire permettant la prolifération de la légionnelle. Ici à Th 30°f, ce sont potentiellement 30 kg de calcaire qui peuvent se déposer dans les canalisations pour 100 m3 d’ESC consommées.

Si aucun dispositif tel l’adoucisseur n’est installé sur le réseau ECS , il est alors obligatoire de prévoir une fois par an sur la partie du réseau ballon/échangeur à plaques un détartrage complet.

Les opérations annuelles de nettoyage et désinfection garantissent non seulement l’efficacité du traitement apporté par l’appareil mais aussi sa longévité. Comme le montre le reportage ci-dessous, les risques sanitaires sont trop importants si l’intervention annuelle de nettoyage et désinfection n’est pas respectée.

L’intervention de la société Talassa Service a nécessité 2 personnes pendant 3h

Appareils à entretenir

  • Adoucisseur Simplex de 300 litres, de résine cationique.
  • Vanne Pentair- Fleck en 1’’½ et son filtre.

Entretien, remise en eau et paramétrage

Nettoyage en profondeur du bac à sel, désinfection des résines, paramétrages, contrôle pH + Th.

Il a fallu vider la cuve de son sel et notamment casser le bloc de sel qui s’était formé. L’état de l’eau au fond du bac à sel en dit long sur les boues et autres impuretés accumulées.

La cuve a été complètement démontée et chaque organe nettoyé consciencieusement.

Puis du sel propre a été remis dans la cuve et du désinfectant « Resen » ajouté avant de lancer une régénération de la bouteille de résine pour désinfecter et éliminer les impuretés qui se fixent sur les résines, empêchant l’échange cationique de se faire correctement.

Enfin, la dureté de sortie a été fixée à 10 °f pour 30°f en entrée. Le pH a été contrôlé à 7.5 en entrée et 7.5 en sortie.

À l’issue de ce nettoyage / désinfection, Talassa Service a pu délivrer le certificat obligatoire attestant de la parfaite réalisation du traitement (matériel, désinfectant , respect des procédures et de la réglementation en vigueur).